Le smic horaire octobre 2018

Le smic (Salaire minimun interprofessionnel de croissance) est le salaire minimun en France. Tous travailleurs agées de 18 ans ne peut être payée en dessous de ce montant. Celui-ci est revalorisé au minimun une fois par année, à la date du 1er Janvier.

Nos applications gratuites

Le montant du smic horaire 2018

Ce qu’on doit savoir sur le SMIC en France

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance, plus connue sous l'acronyme SMIC est la rémunération la plus basse que les employeurs peuvent légalement payer à leurs travailleurs. De manière équivalente, c'est le prix planché en dessous duquel les travailleurs ne peuvent pas vendre leur travail. Bien que des lois sur le salaire minimum soient en vigueur dans de nombreuses juridictions, des divergences d’opinions existent quant aux avantages et aux inconvénients d’un salaire minimum.

Les partisans du smic disent qu'il augmente le niveau de vie des travailleurs, réduit la pauvreté, réduit les inégalités et stimule le moral. En revanche, les opposants au salaire minimum disent augmenter la pauvreté, augmenter le chômage en particulier chez les travailleurs non qualifiés ou inexpérimentés et nuire aux entreprises, car des salaires minimums trop élevés obligent les entreprises à augmenter les prix de leurs produits.

Les primes annuel ou mensuel hausse la rémunération du smic net (en s'aditionnant), mais elles ne font pas partie de celui-ci. La différence en le smic brut et le net est la cotisation sociale mensuel.

L’impact du SMIC sur la vie sociale des travailleurs

Les modèles de l'offre et de la demande indiquent les pertes de bien-être, d'activités et d'emploi dues aux salaires minimums. Toutefois, si le marché du travail n’est pas parfaitement concurrentiel, les salaires minima peuvent accroître l’efficacité du marché.

Par exemple, dans un marché du travail monopsone, un montant de smic fixé légèrement au-dessus des salaires d'équilibre peut augmenter les salaires, l'emploi et l'efficacité économique. Il existe encore un débat considérable entre les économistes sur l’effet réel des salaires minima.

Les lois nationales modernes imposant l’affiliation syndicale obligatoire, qui prescrivaient un smic à leurs membres, ont été adoptées pour la première fois en Nouvelle-Zélande et en Australie dans les années 1890.

Le mouvement en faveur du smic brut a d'abord été motivé par la volonté d'empêcher l'exploitation des travailleurs dans les ateliers clandestins par des employeurs soupçonnés d'avoir un pouvoir de négociation injuste à leur égard. Au fil du temps, le salaire minimum a été considéré comme un moyen d’aider les familles à faible revenu. La plupart des pays avaient adopté une législation sur le salaire minimum à la fin du XXe siècle.

Histoire du smic

Le premier smic américain a été institué en vertu de la loi sur les normes de travail équitables de 1938. Depuis lors, le Congrès a augmenté le salaire minimum à plusieurs reprises et modifié les personnes couvertes. Étant donné que le salaire minimum n'est pas ajusté automatiquement en fonction de l'inflation, sa valeur réelle (corrigée de l'inflation) tend à diminuer entre les augmentations, comme dans les années 80 et du milieu de 90 à 2007 ainsi qu'après 2009.

Qui est couvert par le smic ?

Les employés de toute entreprise doivent être payés mensuellement au smic. Il en va de même pour les employés des agences gouvernementales fédérales, étatiques et locales, des hôpitaux et des écoles, et de la plupart des travailleurs domestiques.

Le taux horaire du smic brut ou net, est la base de chaque heure travaillée. Un salarié à mi-temps percevra un smic mensuel en euro fois sont nombre d'heures effectuées.

Certaines exceptions s'appliquent aux jeunes travailleurs, aux étudiants à temps plein et aux étudiants. De plus, les travailleurs à bas salaire ont un salaire de base minimum. Si les pourboires d’un tel travailleur au cours d’une période de paie donnée plus le salaire de base ne correspondent pas au salaire minimum régulier, l’employeur est tenu de payer la différence. Alors que les lois régissant les salaires fixaient initialement un plafond d'indemnisation, elles ont finalement été utilisées pour fixer un smic net.